Articles

BringBackSense8 ou la goutte d'eau qui fait tomber mes vases préférés.

Image
"Il y a peut être mieux à faire que de noyer Twitter pour une série, non? Tu peux pas mettre ton énergie ailleurs?"



Depuis deux jours, ma twittosphère s'indigne de l'annonce d'annulation de la saison 3 de la série Sense8. 
Une série des incroyables soeurs Wachowski (Matrix, Cloud atlas) mettant en scène des individus (toutes origines confondues, Etats-Unis, Corée, Allemagne, Nairobi, Angleterre, Mexique, Islande, Inde. Hommes, Femmes, Trans...) reliés par les sens (sensations, émotions, perceptions), pouvant interagir en tout temps ou espaces.  Les protagonistes sont traqués par une agence gouvernementale anti "sensitifs" et tentent de survivre, et de vivre leur vie bouleversée par leur don, et leur choix.

La série est un hymne à la différence, au partage, à la confiance et l'entraide.


ET on enferme, torture, assassine des personnes pour leurs orientations sexuelles en Tchétchénie (et ailleurs), 
Mr Trump déclare ne vivre qu'à Pittsburgh et pas …

"Je me suis réveillée face à ce monde, avant je ne l'étais pas. Nous ne nous sommes pas réveillées quand ils..." - The Handmaid's Tale, Dystopie d'une terre stérile

Image
La série (futur ou déjà) phénomène est produite par Hulu et se découvre en 2017 sur les écrans américains et canadiens en VOD et sur nos écrans moins explicites depuis avril.

Il s'agit d'une adaptation du roman de Margaret Artwood, traduit par La Servante Ecarlate et qui a pour titreThe Handmaid's Tale(ou Le Conte de la Servante). Le choix de l'écarlate est tiré du roman fondateur de la littérature américaine de Nathaniel Hawthorne : La Lettre Ecarlate, où dans un village puritain la femme adultère porte un A cousu d'un rouge sang sur sa robe noire, à arborer en public. Une image de la vertu souillée.

Dans un futur proche, le monde trop pollué se stérilise, la mortalité infantile est au plus haut et les chances de concevoir s'amenuisent.  Les Etats-Unis ravagés par une catastrophe biologique rebaptisés La Nouvelle République de Gilead fait régner la loi martiale suite à des attaques terroristes, diminuant les droits de sa population jusqu'à l'avènement…

Fille de France

Je ne suis pas une convaincue de la démocratie. J'en suis une native pour autant.

Ayant le privilège d'avoir pu monter les échelons du savoir, j'ai la certitude que la majorité n'a jamais raison. L'Histoire l'a démontrée.
Pour autant, elle doit -je le crois- se maintenir comme réponse valide. Si la majorité d'une population veut vivre comme elle l'entend, cela vaudra toujours mieux que la soumission à une minorité. L'Histoire l'a montrée aussi.

Mais l'Histoire est écrite par les vainqueurs.

Ce qui m'inquiète aujourd'hui, ce n'est pas que la majorité se radicalise. Non ce qui m'inquiète c'est que je ne fais plus partie de cette majorité. Que je ne me reconnais en rien dans l'environnement qui m'entoure et m'avilie.

Ce qui m'inquiète c'est que des notions inconcevables, car invalidées par les savoirs de la science et du coeur, reviennent en bouche comme des citations à comparaître, ou pire à suivre.

Ce q…

Le temps t'essore.

Il existe une machine à voyager dans le temps. Je vous assure. 
C'est la deuxième fois que je la pratique. Involontairement, ou plutôt inéluctablement.
Quand je me retrouve sans emploi, il y a ce moment du passé qui revient sur moi, par vagues, et l'écume est toujours aussi aigre, acide au fond du ventre.
C'est un voyage vers le passé, à chaque fois. Un retour à un état d'inexpérience et d'innocence sociale. D'ignorance moderne. Comme si je n'avais rien fait jusqu'ici, comme si je n'avais jamais travaillé, comme si je n'avais jamais été rémunéré pour un travail bien fait. Comme si je n'avais rien appris.
Il y a cette sensation de ne rien savoir faire, qui revient très vite, après la première vague de recherche, et bien après la deuxième vague de refus. Il y a ce temps plat, on je fais la planche au milieu de l'océan car mes bras ne trouve plus la force ni la confiance de brasser.
Je brasse du vent. Je ne peux pas me noyer, mais je ne sa…

Kingdom Hearts Orchestra - World Tour

Image
C'était le samedi 18 mars 2017 à la Salle Pleyel à Paris.
Première française de la mise en musique orchestrale de la bande originale de la saga de jeu vidéo "Kingdom Hearts" (1, 2, 3D Dream Drop, Birth by Sleep, 0.2, Re:Coded, Chain of Memories, ...)

Et j'y étais, deuxième balcon. 
Après avoir grimpé les trois étages, digne de la montée du Manoir Oblivion ! De grands escaliers blanchâtres, qui te font oublier ton point de départ, Paris, vivante et vulgaire, vers un monde ensommeillé, musicale et illusionniste ! 
À mes côtés, le namoureux,  deux rangées plus loin, le cosplay de Sora du Kingdom Hearts 2, Naminé du Chain of Memories... Quelques t-shirts symbolisés des Sans-Coeur, de l'Organisation XIII... Au parterre, Kairi du KH II, Roxas, Sora en fusion Vaillance...




Salle enfantine et effervescente. Sur les écrans (un pour le parterre et le premier balcon, le deuxième pour nous) des images du jeu, et le logo PS4, Sony apparaît. Je souris.
Habituée des salles de c…

Creative Captivity - August Burns Red

Image
Le retour à la case "calme plat" ou "incapacité à trouver un hobby". Pour peu que Le Hobbit refasse surface. Parfois. Musique et désir d'aventure sous-jacent. Et pourtant, rien n'arrive, sinon la paresse, mixée à la mélancolie. Et de la solitude, chère partenaire tu étais donc là. 
Nous revoilà face à face, et moi face contre terre, je me taire un peu plus. Ecrire est de nouveau le combat de l'ego et le jeu du pardon. Du je ne peux plus. Je ne peux pas là. Ce n'est pas ma place.
Refus et petit refus. Il m'en faut si peu pour flancher et décider que le fond du gouffre résonnera du bout des doigts sur un geste circulaire et transparent.
Si facile le laisser couler et le aller sans retour.
Où es-tu passée énergie de conquérir le monde ? Avec la chute de tes petites ailes dorées ? Crois-tu ? Ce n'était même pas le vrai soleil que tu avais atteint, seulement l'odeur d'une bougie et l'éclairage d'une led en bout de bureau.
Bourrea…