Fille de France

Je ne suis pas une convaincue de la démocratie. J'en suis une native pour autant.

Ayant le privilège d'avoir pu monter les échelons du savoir, j'ai la certitude que la majorité n'a jamais raison. L'Histoire l'a démontrée.
Pour autant, elle doit -je le crois- se maintenir comme réponse valide. Si la majorité d'une population veut vivre comme elle l'entend, cela vaudra toujours mieux que la soumission à une minorité. L'Histoire l'a montrée aussi.

Mais l'Histoire est écrite par les vainqueurs.

Ce qui m'inquiète aujourd'hui, ce n'est pas que la majorité se radicalise. Non ce qui m'inquiète c'est que je ne fais plus partie de cette majorité. Que je ne me reconnais en rien dans l'environnement qui m'entoure et m'avilie.

Ce qui m'inquiète c'est que des notions inconcevables, car invalidées par les savoirs de la science et du coeur, reviennent en bouche comme des citations à comparaître, ou pire à suivre.

Ce qui m'inquiète c'est que la honte n'existe plus. Je l'ai pourtant désiré, vivre dans un monde où chacun pourrait se sentir fier de ce qu'il est et ce qu'il pense.
Je ne m'attendais pas à ce que les paroles et les actes qui me semblent les plus insultant puissent être dit sans une once de scrupule.
Je ne m'attendais pas à ce que la liberté d'expression devienne un bâillon. Je ne m'attendais pas à l'assourdissement totale des consciences.

Ce qui m'inquiète c'est que je ne peux plus prôner mes idées aujourd'hui sans défendre par son essence même ce qui est en train d'arriver à mon pays, à mon monde.
Ce qui m'inquiète le plus c'est que la pensée que j'ai acquise, travaillée, contredite, modelée, affirmée, raisonnée, soit aujourd'hui simplement oubliée, pas remise en question, juste remise au placard dont on avait mis tant de temps à extraire.

Ce qui m'inquiète aujourd'hui c'est qu'on soit si peu à s'en inquiéter.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

"Bête Noire - Condamné à plaider" - Me Eric Dupond-Moretti et Stephane Durand-Souffland

Pourquoi j'aime regarder "300" en secret.

De mon addiction